Historique

 
Françoise Dolto, née en France en 1908, était médecin, pédiatre, psychanalyste (spécialiste pour enfants) auteure de multiples ouvrages, clinicienne et consultante dans différents hôpitaux et institutions.

Elle a consacré une grande partie de sa vie à la prévention des troubles relationnels précoces de la petite enfance.

Elle s’intéressait particulièrement à la constitution de l’identité de l’enfant, à sa socialisation précoce en douceur en présence d’un adulte significatif et au détachement progressif de la mère à travers son langage. Ses écrits démontrent un intérêt marqué pour  la relation des tout-petits avec les personnes qui en prennent soin.

Après des années de pratique professionnelle auprès d’enfants en difficulté placés en institution, elle acquiert très vite la conviction qu’il faut mettre en place  le plus tôt possible une prévention des troubles précoces fondée sur les connaissances apportées par la psychanalyse.

Ce travail de prévention précoce doit permettre d’identifier les malentendus avant que ne se développent des tensions ou des non-dits. Pour Françoise Dolto, vivre est ce que le tout-petit désire avant tout et cela signifie être en relation avec l’autre, avoir du plaisir à communiquer.1

En 1979, Françoise Dolto met en œuvre cette idée de prévention précoce chez les enfants en créant un lieu d’accueil, hors institution, pour les enfants et les tout-petits en présence de leur parent: la Maison Verte. Sa longue expérience auprès d’enfants l’a menée à y développer une approche particulière qui existe toujours et qui est à l’origine d’une soixantaine d’autres Maisons du même type en France et en Europe.2

Le concept de la Maison Ouverte de Québec a été mis sur pied en 1992 par Madeleine Auger de Québec et Marie Dorlet de la France, et ce, à double titre: en tant que parent et professionnelle. Toutes deux étaient motivées par un besoin de fonder un lieu de rencontre parents-enfants de type Maison Verte de Paris, créée par Françoise Dolto. Louise Quimper, dès le début, se joint aux cofondatrices et à l’équipe multidisciplinaire afin d’en assurer l’accueil.

Grâce à l’acharnement de toutes les équipes qui se sont succédées au fil des ans, la Maison Ouverte a pu continuer d’exister et est restée fidèle au cadre théorique mis en place par Françoise Dolto afin de poursuivre sa mission : la prévention précoce par la parole.

 

Note 1: Maisons Vertes – Dix ans après quel avenir? Les Cahiers No.3, Fondation de France

Note 2: Acte du 3ième symposium québécois sur la Famille, Louise Quimper et Louise Villeneuve